Monitorer XTeVe via monit

XteVe est un « proxy » vers des serveurs IPTV via des listes M3U. Je l’utilise avec mon FAI (Free) pour interfacer les chaînes multipostes avec plex. On peut également l’utiliser pour regrouper des multiples playlist d’IPTV gratuites (par exemple : https://github.com/iptv-org/iptv)

Consulter le site officiel pour plus d’informations : https://xteve.de/

Oui mais voilà, parfois lors de l’enregistrement, XteVe plante (grrr…). Donc, j’ai souhaité rapidement ajouter un monitoring automatique à xteve pour permettre de le relancer sans intervention manuelle.

La première étape consiste à « transformer » xteve en démon. Ensuite, il faut utiliser un logiciel de monitoring type monit pour le surveiller. C’est simple donc 🙂

Création d’un démon de service

Créer le fichier de service :

cd /etc/systemd/system/
sudo vi xteve.service

Copier le contenu suivant

[Unit]
Description=xTeVe Service
Wants=network-online.target
After=network-online.target

[Service]
Type=simple
ExecStart=/dossier_installation/xteve -config dossier_configuration
ExecReload=/usr/bin/killall xteve
ExecStop=/usr/bin/killall xteve
KillMode=process
Restart=always
RestartSec=15

User=running_user
Group=running_group
[Install]
WantedBy=multi-user.target

Attention à bien remplir les éléments manquants : dossier_installation,dossier_configuration, running_user et running_group.

On sauvegarde le fichier, puis on active le nouveau service :

sudo systemctl enable xteve
sudo systemctl start xteve

Création du fichier de monitoring pour monit

On crée un nouveau fichier pour ce monitoring ;

sudo vi /etc/monit/conf.d/xteve
check process xteve matching "xteve"
    start program = "systemctl start xteve"
    stop program = "systemctl stop xteve"
    if failed host 127.0.0.1 port 33400 with timeout 30 seconds for 3 cycles then restart

Attention à adapter le numéro de port du monitoring.

Ensuite, il ne reste plus qu’à relancer monit :

sudo /etc/init.d/monit restart

Et voilà, xteve fonctionne désormais tout seul.

… Et les mises à jour ?

Ah… oui… le défaut, c’est que xteve se met à jour uniquement au démarrage de l’application.

Donc, il faut également penser à le relancer de temps à autre pour qu’il puisse faire ces mises à jour. Pour cela, le plus simple reste à rajouter une ligne dans le crontab pour le redémarrer par exemple une fois par semaine le mardi vers 4h du matin (peu de chances d’enregistrer quelque chose…)

Ce qui donne dans crontab :

0 4 * * 1 systemctl restart xteve

Quelques outils pour l’infrastructure web

Dans le cadre de mes développements, j’utilise quelques logiciels divers qui méritent d’être plus connu.

Un logiciel pour router le trafic des clusters / conteneurs depuis une URL. Pratique pour, par exemple, avoir plusieurs blogs dans des sous domaines, si ceux-ci tournent dans des docker WordPress.

https://traefik.io/

Ce logiciel / siteweb permet de réaliser des tests vers les API web. Il possède l’avantage d’être très ouvert et de pouvoir importer des données au format divers, et de permettre de générer des codes dans divers format (curl, json, appel http direct etc.)

https://www.getpostman.com/

Exécuter un bash dans un conteneur docker

Vu que plein de site donne de mauvaise commandes, voici la commande à jour pour exécuter le bash. Cette commande fonctionne en version 18.09.6.

docker exec -it <dockerid/dockername> /bin/bash

Pour sortir du bash, ne surtout pas faire exit mais la séquence

ctrl-p ctrl-q

Evidemment, on peut utiliser la sous commande exec pour faire des trucs plus efficace si on sait comment le conteneur est conçu.

Corriger la langue d’une vidéo au format MP4

En cas d’erreur de langue sur une vidéo, ou pour les appareils qui ne taggent pas correctement les fichier, il existe un outils assez simple à utiliser en ligne de commande:

MP4Box

Cette commande est installable via la commande suivant sur ubuntu :

sudo apt install gpac

La commande suivante permet de changer la langue de toutes les pistes en une seule fois. Cela ne fonctionne que sur les fichiers mono langue au format MP4

MP4Box -lang fra "Monfichier.mp4"

S’il y a plusieurs pistes audio, il faut préciser l’id de la piste via -lang [trackID=]lang

Voir ici pour plus de détails: https://gpac.wp.imt.fr/mp4box/mp4box-documentation/#

Piloter une TV Philips ambilight récente par ligne de commande

Les TV Philips récentes sous Android TV (> 2016) utilisent une API basée sur JointSpace

C’est beau tout de même!

MAIS, pour faire simple, Philips a décidé de masquer cet API via d’une part un changement de port, l’utilisation du https au lieu du http… et en prime, cela nécessite un appairage, intégré aux applications philips… Mais pas accessible ailleurs.

Heureusement, il existe sur github un script permettant de réaliser « facilement » cet appairage. Enfin, facilement…

https://github.com/suborb/philips_android_tv

Je vais décrire le process pour installer ce script.

Prérequis

  • Avoir un pc / serveur (linux de préférence) avec python d’installé.
  • Avoir git d’installé : rappel sur ubuntu
sudo apt-get install git

  • Connaître l’adresse IP de votre télé philips. Si vous ne la connaissez pas, elle est indiquée dans le menu android!

Installation du script et appairage

Sur votre PC/Serveur, dans le dossier de votre choix, on commence par récupérer le script :

git clone https://github.com/suborb/philips_android_tv.git <votre_dossier>
cd <votre dossier>

ensuite, on installe les pré-requis du scripts :

sudo pip install -r requirements.txt

Il faut ensuite démarrer votre téléviseur puis lancer l’appairage de votre TV via le script

python philips.py --host <adresse IP Philips TV> pair

Le script vous demande un code affiché à l’écran, puis il va vous fournir un utilisateur et un mot de passe. Ces deux éléments sont essentiels et à conserver absolument. Rassurer vous, on peut toujours relancer l’appairage si on les oublie…

Utilisation du script

On peut utiliser le script pour récupérer des infos … mais surtout réaliser quelques actions (limitées… très limitées…)

Pour cela on exécute le script ainsi :

python philips.py --host <adresse IP TV> --user <VOTRE USER> --pass <VOTRE PASS> <command>

Avec <command> ayant pour valeur possible : get_volume, get ou standby

Bon, le script est pas super complet… Donc, j’ai réalisé quelques modifications pour avoir quelques commandes supplémentaires.

Sur demande, je peux fournir un patch… en attendant, faute de mieux, remplacer les lignes > 99

if args.command.startswith("get"):
if args.command == "get_ambilight_cached":
config['path'] = "6/ambilight/cached"
elif args.command == "get_ambilight":
config['path'] = "6/ambilight/currentconfiguration"
elif args.command == "get_ambilight_mode":
config['path'] = "6/ambilight/mode"
elif args.command == "get_ambilight_topology":
config['path'] = "6/ambilight/topology"
elif args.command == "get_applications":
config['path'] = "6/applications"
elif args.command == "get_channeldb_tv":
config['path'] = "6/channeldb/tv"
elif args.command == "get_channeldb_channellists":
config['path'] = "6/channeldb/tv/channelLists/all"
elif args.command == "get_menuitems_settings":
config['path'] = "6/menuitems/settings/structure"
elif args.command == "get_powerstate":
config['path'] = "6/powerstate"
elif args.command == "get_recordings":
config['path'] = "6/recordings/list"
elif args.command == "get_system":
config['path'] = "6/system"
elif args.command == "get_system_epgsource":
config['path'] = "6/system/epgsource"
elif args.command == "get_system_storage":
config['path'] = "6/system/storage"
elif args.command == "get_system_timestamp":
config['path'] = "6/system/timestamp"
elif args.command == "get_volume":
config['path'] = "6/audio/volume"
else:
print("Invalid get command (see source for details)")
return
get_command(config)
if args.command.startswith("post"):
if args.command == "post_standby":
config['path'] = "6/input/key"
config['body'] = { "key" : "Standby" }
elif args.command == "post_home":
config['path'] = "6/input/key"
config['body'] = { "key" : "Home" }
elif args.command == "post_mute":
config['path'] = "6/input/key"
config['body'] = { "key" : "Mute" }
else:
print("Invalid post command")
return
post_command(config)
main()

Cela me permet d’avoir des commandes intéressantes du point de vue domotique

  • post_standy => arrêt / mise en route de la télé
  • post_home => mise en route du menu home
  • post_mute => mute …
  • get_powerstate => status de la télé (allumée, eteinte)

Bon, après tout ça, c’est TOUJOURS pas user friendly, mais ça permet d’interroger la télévision, de lui demander de s’allumer, de s’éteindre…

Mais ensuite, il reste à intégrer tout ça dans Jeedom, et cela fera partie d’un deuxième article.