Un lecteur blu-ray Ultra-HD c’est pratique quand ça marche

Pour la fête des pères, j’ai reçu un cadeau « sympa » : un lecteur blu-ray ultra-hd USB pour brancher sur le pc de salon et donc lire des films 4K sur notre vidéoprojecteur « home-cinema ».

Le lecteur est basé sur un lecteur HG-LG BD-RE BU40N, réputé fonctionnant sans souci pour la lecture des CD / DVD / BR / BR-UHD.

Oui comme ça c’est pas très sexy…

Sauf qu’autant les formats CD/ DVD / blu-ray n’ont pas posé aucun soucis, mais le ultra-hd … rien à faire. Le disque n’était même pas chargé et faisait un bruit laissant penser à un arrêt moteur. Aucun disque visible dans Windows 10, test effectué sur 3 PC différents, via plusieurs port USB 2/3… même en rebootant la machine, à partir d’un arrêt « propre » le lecteur « plantait » le boot du BIOS de la machine.

J’ai testé plusieurs BR-4K (men in black 1, 2 et 3… tout neuf). Rien à faire.

Vu que les disques n’avaient jamais été testés : on les a testés dans un autre lecteur br-4k pour l’occasion : une xbox series X. Et là … aucun problème 🙁

Comme on dit, y’a comme un souci entre le disque et pc 😉

Premier indice fourni par le forum makemkv : un lecteur BR-4K nécessite un ampérage > 900mA pour pouvoir lire les couches multiples du BR-UHD. Sauf que le câble fourni était mono port USB3…. Théoriquement suffisant, mais parfois dans ce format là, impossible d’envoyer plus de 900mA et le lecteur « reset » et n’affiche rien.

Donc, commande d’un câble Y USB3 sur le vendeur favori. …

Evidemment, ce n’était pas suffisant

Autre piste : certains périphériques USB de conversion Slimsata => USB3 ne permettent pas de décoder l’Ultra HD. Raté là aussi, c’est bien le cas.

Troisième test recommandé par le fabricant du boitier USB3 : un défaut de connexion entre le lecteur et le boitier. J’ai donc passé une petite demi-heure à démonter « proprement » le lecteur du boitier… et à le remonter. Et ben non … c’était pas ça 🙂 Mais j’ai pu vérifier que le lecteur était bien celui indiqué 😉 Et que le lecteur indique une belle étiquette : 1,5 Ampère pour l’alimentation. Bien loin donc du 900 mA d’un seul port USB3 (en mode data).

Quatrième indice : le firmware du lecteur n’est pas à jour pour la lecture du BR-4K. J’ai donc utilisé le logiciel « officiel » de hitachi/lg pour vérifier le firmware… et ben non, encore raté, il était à jour.

Dernière possibilité : installer un firmware alternatif utilisé « théoriquement » pour activer le mode libredrive et pouvoir ripper les blu-ray 4K.

Et bien … ça fonctionne. Windows monte le film BR-4K. Le lecteur ne plante plus. Le lecteur PowerDVD me lit bien les UHD. Ah par contre, le câble USB-Y reste obligatoire dans ce cas.

Donc en résumé : le lecteur LG, vendu par LG pour lire les BR-4K ne permet de les lire qu’avec un firmware pirate.

Récupérer les informations de pollens.fr dans HomeAssistant

Cet article a pour objectif de combler un petit manque de HomeAssistant par rapport à Jeedom : l’affichage des valeurs de pollens.fr pour les afficher dans une carte et permettre de réaliser des alertes personnalisées.

Comme pour Jeedom, les données sont issues du site pollens.fr. Je me suis également imposé comme contrainte d’éviter de faire 20 appels au site et surcharger inutilement.

La méthode est de créer un ensemble de sensors en une seule fois.

Première action : récupérer l’adresse du JSON de pollens.fr adapté à votre département en remplaçant XX par le numéro du département:

https://www.pollens.fr/risks/thea/counties/XX

Ensuite, il faut créer les sensors en YAML dans le fichier configuration.yaml … ou autre fichier .yaml, cela dépend de votre configuration. A noter que la mise à jour ne sera faite que toutes les 43 200 secondes, soit … 12h. On peut augmenter si on le souhaite pour ne le faire qu’une fois par jour.

J’ai positionné une icône de fleur qui vient de material design. Elle devrait fonctionner dans toutes les dernières versions de HomeAssistant. https://pictogrammers.github.io/@mdi/font/5.3.45/

sensor:
  - platform: rest
    name: Pollens
    resource: https://www.pollens.fr/risks/thea/counties/XXXX
    json_attributes:
      - risks
      - riskLevel
    value_template: '{{ value_json.riskLevel }}'
  - platform: template
    sensors:
      pollens_risks_tilleul:
        friendly_name: Tilleul
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][0]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_ambroisie:
        friendly_name: Ambroisie
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][1]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_olivier:
        friendly_name: Olivier
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][2]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_plantain:
        friendly_name: Plantain
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][3]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_noisetier:
        friendly_name: Noisetier
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][4]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_aulne:
        friendly_name: Aulne
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][5]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_armoise:
        friendly_name: Armoise
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][6]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_chataignier:
        friendly_name: Châtaignier
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][7]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_urticacees:
        friendly_name: Urticacées
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][8]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_oseille:
        friendly_name: Oseille
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][9]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_graminees:
        friendly_name: Graminées
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][10]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_chene:
        friendly_name: Chêne
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][11]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_platane:
        friendly_name: Platane
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][12]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_bouleau:
        friendly_name: Bouleau
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][13]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_charme:
        friendly_name: Charme
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][14]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_peuplier:
        friendly_name: Peuplier
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][15]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_frene:
        friendly_name: Frêne
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][16]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_saule:
        friendly_name: Saule
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][17]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
      pollens_risks_cypres:
        friendly_name: Cyprès
        value_template: '{{ states.sensor.Pollens.attributes["risks"][18]["level"] }}'
        icon_template: mdi:flower
    # Request every 12 hours
    scan_interval: 43200

Bien penser à redémarrer après la modification du fichier YAML pour que HomeAssistant ajoutent les nouveaux sensors .

Ensuite, il faut créer une carte spéciale de type entity-filter pour n’afficher que les valeurs de pollens non vide.

type: entity-filter
entities:
  - sensor.pollens_risks_tilleul
  - sensor.pollens_risks_ambroisie
  - sensor.pollens_risks_olivier
  - sensor.pollens_risks_plantain
  - sensor.pollens_risks_noisetier
  - sensor.pollens_risks_aulne
  - sensor.pollens_risks_armoise
  - sensor.pollens_risks_chataignier
  - sensor.pollens_risks_urticacees
  - sensor.pollens_risks_oseille
  - sensor.pollens_risks_graminees
  - sensor.pollens_risks_chene
  - sensor.pollens_risks_platane
  - sensor.pollens_risks_bouleau
  - sensor.pollens_risks_charme
  - sensor.pollens_risks_peuplier
  - sensor.pollens_risks_frene
  - sensor.pollens_risks_saule
  - sensor.pollens_risks_cypres
state_filter:
  - operator: '>'
    value: 0
card:
  type: glance
  title: Pollens

Et voilà une jolie carte

Une amélioration possible serait de rajouter un code couleur pour que l’icône soit jaune ou rouge selon le niveau, mais il faudrait prendre en compte le thème pour que cela reste « lisible ».

Contrôleur bandeau LED WiFi Magic Home Pro et Jeedom

Suite à un achat pour ajouter une lumière décorative à un bureau, j’en ai profité pour commander un contrôleur WiFi de bandeau LED. Celui-ci (chinois…) fonctionne avec l’application MagicHomePro.

Ce type de contrôleur est géré dans Home-Assistant via une librairie python « flux_led ». A priori, cela serait également géré par un plugin jeedom WiFilightV2 (payant). Mais impossible de savoir avant s’il est bien géré car le plugin ne gère que les contrôleurs RGBW/RGBWW. Evidemment, le mien n’est que RGB…

Installation préalable et configuration hors jeedom

  1. Installer le bandeau LED physiquement, faire le collage, les pliages éventuels
  2. Configurer le contrôleur de bandeau LED avec l’application Magic Home PRO. Le mode local est suffisant.
  3. Fixer l’adresse IP du contrôleur de bandeau LED dans votre routeur.

J’ai l’avantage d’avoir un routeur sous openwrt. J’ai donc décider de donner un nommage fixe à mon bandeau led, cela me sera utile plus tard. Mon bandeau led est nommé « bandeau-led-1.lan« . Si ce n’est pas le cas, pensez bien à noter l’adresse IP de votre (vos) bandeaux leds.

Configuration jeedom

Se connecter sur jeedom via ssh (puTTy, mobaxterm) pour installer les modules python3 flux_led et webcolors.

sudo pip3 install flux_led
sudo pip3 install webcolors

On en profite pour tester l’allumage (-1) et l’extinction du bandeau led (-0) via la ligne de commande. C’est une étape indispensable, si cela ne fonctionne pas, impossible de contrôler votre bandeau avec jeedom…

flux_led bandeau-led-1.lan -1
flux_led bandeau-led-1.lan -0

Voir l’aide de flux_led pour les autres paramètres éventuels

Par exemple, on peut une fonction de changement de couleur (en rouge)

flux_led bandeau-led-1.lan -c "#FF0000"

En l’état actuel on peut déjà utiliser le plugin script pour exécuter les commandes On / Off, et changement de couleur.

Pour cela, depuis le plugin script on crée un nouvel équipement, et dans l’onglet commandes on crée 3 commandes distinctes de type script

  • Une commande action « On » avec la requête flux_led bandeau-led-1.lan -1
  • Une commande action « Off avec la requête flux_led bandeau-led-1.lan -0
  • Une commande action « Color » de type action/couleur avec la commande flux_led bandeau-led-1.lan -c « #color# »

C’est pas mal… Mais il nous manque un retour d’état. Et mauvais point de flux_led, il n’y a pas de commande dans flux_led pour renvoyer l’état…

Mais après tout, comme on a commencé à faire un script, il est temps de passer au niveau 2 : on va créer notre propre script python en faisant appel aux classes de flux_led.

Script de retour d’état

Pour créer un script depuis jeedom, rien de plus simple. On crée une nouvelle commande (Etat) depuis l’équipement de type script info / numérique. Oui, numérique, impossible d’utiliser le retour binaire dans Jeedom… Dans la partie requête on clique sur l’icône verte « nouveau ». J’ai nommé mon script valueBandeau.py mais vous pouvez l’appeler comme bon vous semble.

Voilà un exemple de script. Il n’est pas super propre, il faudrait encadrer l’appel à WifiLedBulb avec un try catch et une gestion des erreurs pour renvoyer autre chose… bref… Le script est assez simple, et prend un seul paramètre : l’adresse IP ou nom

!/usr/bin/env python3
 from flux_led import *
 from argparse import ArgumentParser
 def main():
         parser = ArgumentParser(description='Return status of a WiFi LED controler.')
         parser.add_argument('ip',help='IP of WiFi LED controler')
         args = parser.parse_args()
         bulb1 = WifiLedBulb(args.ip)
         bulb1Status = bulb1.isOn()
         if bulb1.isOn():
                 print("1")
         else:
                 print("0")
 if name == 'main':
         main()

Une fois le script sauvegardé, il faut ajouter l’adresse IP ou nom DSLAN en paramètre.

Dans mon cas, cet appel est :

/var/www/html/plugins/script/data/valueBandeau.py bandeau-led-1.lan

Reste ensuite à mettre en place la partie widget. Mais je vous laisse faire ce que vous voulez. Exemple chez moi :

Et voilà, un bandeau LED intégré pour quelques heures de travail.

Xiaomi thermomètre Mija bluetooth LYWSD03 dans jeedom

Suite à une promotion récente dans dealabs je me suis commandé plusieurs petits thermomètres LYWSD03. (Lot de 4 Thermomètres connectés Xiaomi Mijia Bluetooth 2 hygromètre – Dealabs.com)

en vrai ils sont minuscules 😉

Ces thermomètres bluetooth sont très bien gérés dans home assistant et je pensais naïvement que c’était également le cas dans jeedom, vu qu’ils étaient présents dans la Documentation Jeedom. Et même dans le documentation de compatibilité, aucune précision 🙁 Jeedom compatibility

Alors oui, cela fonctionne mais au bout de quelques heures… plus rien. Et la batterie fond comme neige au soleil. C’est de saison…

Heureusement, certains utilisateurs de jeedom ont résolus le problème 🙂

Ces thermomètres utilisent un système de chiffrement avec une clé définie lors de l’appairage à l’application Xiaomi Home.

La méthode pour rajouter (proprement) les LYWSD03 dans Jeedom et de récupérer la clé d’appairage (bind key) via ce flasher web… Si votre PC a une clé bluetooth évidemment.

Telink Flasher (atc1441.github.io)

Dans cette fenêtre, il faut cliquer sur le bouton connect, puis sélectionner l’équipement bluetooth à relier; Ensuite il faut cliquer sur le bouton « Do activation ». La clé qui nous intéresse sera dans le champ « Mi Bind Key »

Attention, cette clé change à chaque activation. Une fois la clé récupérée, il faut donc « déconnecter » le thermomètre de la page. Le plus simple, faire CTRL+ »F5″ pour recharger la page. Si vous avez plusieurs thermomètres, il faut refaire la manipulation en sélectionnant le bon thermomètre.

Une fois ceci fait, il faut aller modifier dans la partie bluetooth de jeedom sur la machine principale. Il faut se connecter en SSH à la machine hébergeant jeedom (Depuis windows : puTTY, mobaxterm).

sudo pip3 install pycryptodomex
cd /var/www/html/plugins/blea/resources/blead/devices/
sudo mv lywsd03.py lywsd03.py.old
sudo cv lywsd03.py_with_bindkey lywsd03.py
sudo nano lywsd03.py

On modifie alors la variable keys en associant chacune des MACS bluetooth avec sa clé d’appairage. La casse de l’adresse MAC n’est pas importante.

MAIS MAIS ce n’est pas fini. Si on a plusieurs antennes bluetooth, il faut réaliser une opération sur chacune des antennes.

  • Si on a déjà configurer les antennes, il faut se connecter à chacune d’entre elles via SSH et installer MANUELLEMENT le fichier pycryptodomex
sudo pip3 install pycryptodomex
  • Depuis jeedom, il faut démarrer le démon des antennes et vérifier qu’elles récupèrent bien le bon fichier lywsd03.py en regardant le contenu du fichier présent dans le fichier
~/blead/resources/blead/devices/lywsd03.py

Si le fichier n’est pas identique, il faut réinstaller / relancer le démon sur chacune des antennes. On peut également relancer le démon en mode debug et vérifier la présence de logs contenant les infos « LYWSD03——Encrypted »

Mettre en place un contrôle parental sur Open-WRT

Il existe plusieurs méthode pour contrôler les accès des enfants aux réseaux, mais la méthode la plus « simple » est de couper le réseau internet sur les machines pouvant être utilisées par les enfants à certaines heures via le routeur.

ça marche aussi pour les adultes…

Dans OpenWRT, il faut rajouter une règle au firewall et spécifier les équipements n’ayant pas besoin d’accès réseau.

https://openwrt.org/docs/guide-user/firewall/fw3_configurations/fw3_parent_controls

Inconvénients de cette méthode : en cas de changements d’appareils, il ne faut pas oublier de modifier la règle et surtout si on a besoin (temporairement) de bypasser la règle, c’est pas facile de la modifier à la volée, mais ça reste faisable.

Mais il est possible de mettre en place des scripts on/off depuis l’extérieur, par exemple depuis jeedom:

Voir le topic suivant qui précise la démarche.

Vu mon besoin actuel, je n’ai pas testé les scripts on/off. Par contre, le contrôle parental fonctionne bien et m’a été d’un grand secours au cours de 2020 !