Personnaliser la taille des icones Jeedom dans les widgets

Alors ce tutorial n’est pas pour tout le monde. Dans jeedom V4, il est possible de créer des widgets personnalisés assez facilement, et de réutiliser les icônes standard de jeedom.

Oui, mais on se retrouve confronté à un problème (de taille ahahah) assez vite. En effet, les icônes standard ne sont pas redimensionnables « facilement ».

Donc avec, par exemple un widget d’alarme on se retrouve avec ça

Un développeur web a fourni une méthode en passant par les CSS avancées, mais cela reste compliqué.

https://community.jeedom.com/t/modifier-taille-icone-widget-en-v4/14135/11

Mais il existe une autre méthode un poil plus simple… on peut directement écrire le CSS dans le widget.

L’astuce est d’insérer dans la balise <i> le code suivant

style="font-size 60px"

Ce qui fait que dans mon cas l’image devient

<i class='icon jeedomapp-lock-home icon_red' style="font-size: 60px"></i>

Youpi!

Gestion avancées des photos depuis Plex

Plex est un super outils pour la gestion des vidéos, pour l’audio (surtout avec plexamp), pour la télé (les flux IPTV de free fonctionnent très bien via xTeve!). Pour les utilisateurs payants, c’est un produit qui vaut le coup et qui a peu de concurrence (emby…)

Et parmi tout ça. Plex permet également de gérer des photos.

Bon, là, faut être honnête, c’est pas terrible terrible. Les photos peuvent avoir des autotags à la « Google Photo » mais … rien de génial.

Rien que l’export d’une sélection de photos est à s’arracher les cheveux. D’ailleurs, ça tombe bien, c’est l’objectif de cet article 🙂

Prérequis : plex, des photos

Attention, le plugin n’a plus de suivi car Plex a décidé d’arrêter le support des plugins… mais ils continuent pour l’instant de fonctionner.

  • Etape 2 : Dans votre compte plex, sélectionner les photos que vous voulez exporter et (c’est le plus important!!!) leur ajouter un tag spécial. Par exemple « mon_beau_voyage »
Ah les voyages…
  • Etape 3 : Dans plex, il faut créer une playlist automatique à partir du tag « mon_beau_voyage »
  • Etape 4 : via le plugin WebTools exporter la playlist au format m3u

Il faut se rendre sur l’url du plugin webtools (par défaut : http://<nomserveur>:33400 ), puis dans la page « playlist ». Sélectionner la playlist automatique

  • Etape 5: extraire la liste des noms de fichiers du m3u

Chacun sa méthode, mais comme je suis linuxien via windows, j’utiliser mobaxterm, un petit script comme

cat playlist.m3u | grep "path=" | sort -u  > liste_photos.txt
  • Etape 6 : Recopier la liste des photos dans un dossier à part. J’insiste sur le recopier. On ne déplace pas ces photos pour rien 😉
  • Etape 7 : Faites ce que vous voulez des photos. Vous pouvez par exemple les transférer sur photobox.fr pour faire un magnifique album de vacances. Tadam!

Bon alors, c’était pas si compliqué que ça non ?

Oui bon, d’accord, c’est quand même bien infernal pour juste exporter 30 photos.

Et sinon, plex, c’est quand que tu décides à rajouter un fichu bouton exporter?

Récupérer un flux instagram

Récemment, dans le cadre familial nous avons eu un problème de « partage » de vidéos entre instagram et whatsapp.

C’est un peu crétin car il s’agit de deux services de facebook, mais quand on partage une vidéo instagram dans whatsapp, seuls les personnes ayant instagram de validé sur leurs comptes peuvent lire la vidéo… Donc certains utilisateurs pouvaient lire la vidéo, les autres non…

J’ai donc du identifier une méthode pour récupérer des flux instagram (vidéos) et ainsi pouvoir les partager aux utilisateurs n’ayant pas de compte.

Donc oui, il existe une méthode rapide, fiable et linuxienne pour récupérer les vidéos : cela s’appelle instalooter, il faut l’utiliser avec Python :

Le code source sur github:

https://github.com/althonos/InstaLooter

La documentation associée:

https://instalooter.readthedocs.io/

Installation et usage pour un serveur linux

pip3 install --user instalooter --pre 
 ~/.local/bin/instalooter -v -u "monuser" -p "monmodepasse" post

Et voilà, encore une victoire de canard!

Et moi, je retourne au confinement…

Installer OpenWRT sur une borne unifi

Les bornes unifi sont des super produits pour les pros. Mais pour ceux qui en veulent toujours plus et se retrouvent limité par le système (sic…) il est possible d’aller encore plus loin. En effet, ces bornes sont toutes basés sur une version du système d’exploitation OpenWRT. Donc forcément compatible avec le système.

Bon, en vrai, la LED je la désactive

On a la confirmation en se connectant en ssh à la borne.


cat /etc/openwrt_release
DISTRIB_ID='LEDE'
DISTRIB_RELEASE='17.01.6'
DISTRIB_REVISION='r3979-2252731af4'
DISTRIB_CODENAME='reboot'
DISTRIB_TARGET='ar71xx/ubnt'
DISTRIB_ARCH='mips_24kc'
DISTRIB_DESCRIPTION='LEDE Reboot 17.01.6 r3979-2252731af4'
DISTRIB_TAINTS='no-all mklibs busybox'
UnifiAP-AC-LR-BZ.v4.0.80# cat /etc/openwrt_version
r3979-2252731af4

Jusqu’à il y a peu, il était possible d’installer des paquets supplémentaires via opkg… Mais voilà, depuis, ubiquiti l’a interdit 🙁

Mais on peut installer OpenWRT, en perdant par contre la partie « gestion » via le logiciel unifi controller. A vous de voir ce qui vous intéresse.

Dans le cas ou vous souhaitez installer OpenWRT, c’est possible via le tutorial suivant :

https://openwrt.org/toh/ubiquiti/unifiac

ATTENTION pour le package mtd, j’ai du utilisé celui-ci https://downloads.openwrt.org/releases/17.01.6/packages/mips_24kc/base/mtd_23_mips_24kc.ipk

Pour l’installation, j’ai du le décompresser via 7-Zip sur mon poste de travail et j’ai du ensuite recopier l’exécutable dans le dossier /sbin de la borne.

Ensuite : redémarrage, et tout fonctionne du premier coup.

L’inconvénient, c’est que si on a plusieurs routeurs, ou plusieurs bornes, on risque de se retrouver en réseau local avec plusieurs DHCP (bof) et plusieurs DNS (rebof)

Heureusement, on peut facilement configurer les routeurs OpenWRT en mode « Dump AP » (Ce qu’on peut traduire par « point d’accès déversoir »…)

https://openwrt.org/docs/guide-user/network/wifi/dumbap

Zou, je retourne à ma configuration 🙂

Best method ever from Saturday Night

Connaître le niveau de batterie d’un appareil android sur jeedom

L’article suivant décrit le process permettant la mise en place d’un script ssh sous Jeedom;

Tutorial niveau et status batterie sous jeedom

Les adaptations nécessaires et les limitations :

  1. Si le téléphone ou la tablette est hors ligne, cela affiche un avertissement.
  2. Il faut fixer l’adresse IP de la tablette ou du smartphone
  3. Sur les versions récentes d’android, on ne peut pas afficher directement le status en charge / décharge ; Il faut utiliser un contournement suivant pour avoir l’info « Charging » / « Discharging » puis l’afficher via un widget. (voir le code ci-joint et la capture décran)
  4. Toujours sur les versions récentes d’android, l’application SSH doit être lancé ET visible en arrière plan, sinon ça ne marche pas. Si on oublie, pas d’info.
ssh -p 2222 <adresse IP> cat /sys/class/power_supply/battery/uevent | grep STATUS  | cut -d'=' -f2