Calibration de la CR-10

Depuis la remise en route de ma CR-10 après une longue période de stockage je rencontre toujours des problèmes.

Voici quelques liens pour expliquer les calibrations de base :

  1. Réglage du PID de la tête chauffante pour avoir une montée en température constante et une température d’impression constante : https://3dprinting.forumactif.org/t226-reglage-du-pid-aux-petis-oignons 
  2. Calibration de l’extrudeur puis calibration des moteurs des axes : https://mattshub.com/blog/2017/04/19/extruder-calibration (à coupler avec mon article sur la calibration des axes X, Y, Z (ici)

J’ai réussi à imprimer avec Cura un cube XYZ avec les bonnes dimensions et mon extrudeur imprime la bonne quantité de plastique.

Maintenant le problème suivant est au niveau du réglage de la rétractation. Avant j’avais une valeur de 6,2mm dans S3D avec une vitesse de rétraction de 80 et au final le plastique remontait trop haut et bouchait la buse.

J’ai changé la buse, nettoyé le corps chauffant et baissé la rétractation.

J’ai appliqué la méthode décrite ici : https://www.matterhackers.com/articles/retraction-just-say-no-to-oozing  avec le modèle disponible ici : https://www.thingiverse.com/thing:1441887 

J’ai obtenu des cubes très propres avec Cura et avec S3D avec des valeurs de rétractation entre 5 et 6mm et une vitesse de rétractation aux alentours de 45 mm/s.

Avec Cura j’ai mis la rétractation à 5,2mm et j’ai tenté l’impression de la tour Eiffel et c’est une catastrophe. Il y a des filaments de plastique partout et les morceaux sont difformes a cause des bulles plastique qu’il y a partout.

Je ne vais pas refaire des Tour Eiffel jusqu’à ce que ce soit bon mais j’ai trouvé un modèle qui reproduit correctement le problème sans être trop gros (https://www.thingiverse.com/thing:2510164).

J’ai demandé des conseils sur le groupe Facebook pour essayer de résoudre mes problèmes. Globalement la réponse a été d’augmenter un peu la rétractation et surtout de baisser la température de la buse. J’ai donc fait différents essais et avec une rétractation à 5,5mm et une température de 200°C j’obtiens un rendu plutôt propre avec encore quelques petits fils.

Le filament Arianeplast à vraisemblablement une tendance à couler car les autres personnes qui l’utilisent ont des distances de rétractation de 6,5 à 7 mm. Je vais poursuivre mes essais pour tenter de ne plus avoir du tout de fils mais en tout cas le rendu est vraiment meilleur avec mes paramètres actuels.

A chaque nouveau filament utilisé je préconise les étapes suivantes :

  1. Imprimer une tour de température pour choisir la plus adaptée (ici par exemple)
  2. Régler correctement le flow avec le modèle suivant : https://www.thingiverse.com/thing:3397997
    • Valeur de flow = (Distance attendue / Distance mesurée) x valeur de flow utilisée pour l’impression
  3. Régler la rétractation avec le modèle suivant https://www.thingiverse.com/thing:1441887 
  4. Enregistrer ces paramètres en créant une nouvelle version de PLA dans Cura avec la marque et la couleur ou le type du filament

Tour de température customisable

Lors de l’utilisation d’une nouvelle bobine de filament il est important de définir les meilleurs paramètres d’impression pour le filament. En effet suivant la marque, la couleur ou le type de matériau la température d’extrusion peut être différente.

Pour savoir quoi utiliser on imprime une tour de température. Il en existe de nombreux modèles mais j’ai choisi celle-ci qui a l’avantage d’être customisable (tour de température)

Le principe d’utilisation est décrit dans thingiverse mais ça n’a pas marché directement. Voici la marche à suivre qu’on a appliqué pour avoir le Gcode qui va bien.

  • Installer Openscad et ouvrir le ficher .scad présent sur thingiverse. Dans le logiciel dans la partie à gauche il est possible d’éditer la tour de température en indiquant la température de la base, la température en haut et le step de changement, ici par exemple 220 vers 190 avec un pas de 5 degrés
/* [General] */
// temperature of the first lowest block
start_temp = 220;
// temperature of the last highest block
end_temp = 190;
// change in temperature between successively printed blocsk
temp_step = 5;
  • Aller ensuite dans le menu conception puis choisir « Rendu (F6)« . Le fichier 3D va se modifier pour correspondre aux valeurs de température choisies.
  • Une fois terminé dans Fichier choisir Exporter et Exporter le fichier en stl
  • Ouvrir ce fichier stl nouvellement créé dans Cura
  • Choisir un profil avec des couches de 0,2 mm et définir une température d’impression de 200° et une température de bed à 60° (pour du PLA)
  • Laisser le slicer travailler et enregistrer le .gcode
  • Il faut ensuite appliquer un script Python (fourni sur Thingiverse) pour intégrer les températures définies aux bonnes couches. Pour cela j’ai utilisé notre serveur linux car je n’avais pas envie d’installer Python sur mon PC.
  • Il faut modifier le fichier gcode pour le convertir au format Linux car il provient de Windows via la commande dos2unix puis le lancer avec la commande suivante  en complétant avec ses propres valeurs

dos2unix monfichier.gcodepython setLayerTemperatur.py -s STARTTEMP -e ENDTEMP -t TEMPSTEP -f monfichier.gcode
  • Là le script affiche les couches pour lesquelles la température a été modifiée et créé un nouveau gcode commençant par OUT. Il est possible de conserver ce fichier pour l’utiliser avec toutes les nouvelles bobines que l’on utilise.